Nos Petits Anges au Paradis
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.


DEUIL PÉRINATAL - SITE OFFICIEL
 
La force d'y arriver: retour au travail I_icon_mini_portalAccueilGalerieRechercherDernières imagesS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Smartphone Redmi Note 10 Pro Officiel 64 Go à 163,93€
163.93 €
Voir le deal

 

 La force d'y arriver: retour au travail

Aller en bas 
+5
lamournedisparaîtjamais
mamandejasmin
marie_86
maman rose
Angie
9 participants
AuteurMessage
Angie

Angie


Nombre de messages : 235
Age : 43
Localisation : Drummondville
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurence
Décédé(e) à : à terme, 1h16 vie/réanimation
Le : 26 Octobre 2008
Date d'inscription : 06/12/2008

La force d'y arriver: retour au travail Empty
MessageSujet: La force d'y arriver: retour au travail   La force d'y arriver: retour au travail Icon_minitimeMar 17 Fév - 23:06

Je me demandais est-ce qu'il y en a parmis vous qui sont retourné travailler, pis qu'après un certain temps sont retourné en congé? Est-ce que ça vous change réellement les idées de travailler? Comment vous vivez ça?

Je n'en suis qu'à ma deuxième semaine, la première... on repassera. Puis hier quand une collègue m'a dit que je devais aller à la pouponnière, ce que je ne fais jamais habituellement. Avec le poste que j'occupe je n'ai pas à aller à la pouponnière. Cette semaine, exceptionnellement il y avait un changement d'horaire. Juste à l'idée d'aller à la pouponnière j'ai éclaté en pleurs, je ne m'en sentais pas la force. D'être en présence de ces 4 petites filles, toutes blondes. Elles ont 8-9 mois en plus, ce ne sont plus de petits bébés. Mais pour moi c'est l'âge qu'aurait eue Laurence en commançant la garderie. Ma collègue à réalisé pourquoi je pleurais et elle est venu me voir dans la salle des pauses pour me dire qu'elle irait à la pouponnière aujourd'hui et ce toute la semaine. Je me sens vraiment moche. Je me dis qu'il faudra bien que je sois capable d'y mettre les pieds un jour dans cette poup. Puis, mes employeures sont super compréhensives, mais pour combien de temps que je me demande...? Elles vont s'attendre à ce que je sois aussi performante qu'avant éventuellement. Mes collègues sont des perles, mais elles aussi vont peut-être se tanner un jour.

Je mets toute mon énergie à assurer la santé/sécurité des enfants dont je m'occupe, c'est ma priorité. Je réussis à faire de petites activités, à chanter un peu... Mais je me rend bien compte que je manque de concentration surtout pour les nouvelles taches connexes. Je ne me sens pas à la hauteur. Est-ce que pour vous cela a pris du temps à vous adapter?

Moi, je me demande souvent ce que je fais là. Je devrais être à la maison avec ma fille, pas en train de travailler. Je l'imagine dans son petit siège d'auto quand je reviens du travail... C'est irréel! Je pense souvent à la chanson de Marie-Mai quand elle dit: " maintenant que tout est fait et qu'on peut pas revenir, il faut se remettre à vivre, faut se remettre à sourire" Comment on fait ça, c'est irréel! J'ai l'air bien forte au travail, mais j'ai juste l'air, quand est-ce que ça évolue?

On dirait que depuis que j'ai recommencé à travailler ma fille me manque encore plus, j'ai moins de temps pour tout et surtout pour faire des choses juste pour moi et Laurence, des choses que j'aime, faire des gestes qui me ramène vers ma fille. Moins de temps pour réfléchir, en étant plus dans l'action.

J'ai dit à ma psychologue que lorsque je retournerais travailler, je n'aurais plus le temps de vivre mon deuil. Elle m'a répondu que le deuil se continue même si je travaille. Le deuil ce n'est pas une chose qu'on règle puis que l'on met de côté pour continuer à vivre comme avant, je le sais bien. N'empêche je trouve ça plus difficile de vivre un deuil et de travailler en même temps.

Des fois je me demande si je ne devrais pas retourner en congé pour mieux revenir, mais à quoi bon... les situations que j'affronte aujourd'hui, j'aurai à les affronter tôt ou tard d'une manière ou d'une autre. Je ne sais pas.

Bref,comment ça se passe pour vous chères mamanges?
Merci encore une fois
À Bientôt


Dernière édition par Angie le Sam 1 Sep - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
maman rose

maman rose


Nombre de messages : 30
Localisation : Laval, QC
Je suis : Maman de
Ange(s) : rose
Décédé(e) à : 5 mois de vie
Le : 16/12/2008
Date d'inscription : 22/01/2009

La force d'y arriver: retour au travail Empty
MessageSujet: Re: La force d'y arriver: retour au travail   La force d'y arriver: retour au travail Icon_minitimeMer 18 Fév - 0:00

Depuis quelques jours je me pose egalement cette question. Ton post tombe a pic!
Ca fait deux mois que j'ai perdu mon bebe. J'ai besoin de vivre mon deuil, de penser a elle a longueur de journee, de pleurer quand bon me semble, de lire et ecrire sur le deuil, sur mon deuil, d'etre disponible pour ce qu'il reste de ma famille... Je ne me sens pas du tout prete a repartir travailler, reprendre une vie bien organisee, ...
Et pourtant c'est ce qu'on dit a nos enfants de faire : va a l'ecole, va a la garderie.
Nous sommes plein de contradictions...

J'ai peur egalement de retourner travailler, et de jouer un role, celui de la maman forte qui aime son travail et qui a repris le dessus, que tout va bien desormais.
J'aime mon travail et je serai capable d'en faire trop. C'est ce que j'ai fait pendant ma grossesse. je serai capable d'en prendre, d'en prendre jusqu'a un moment donne ou ce sera le debordement. Je suis une perfectionniste... ca n'arrange rien.
Je fais un travail qui demande de la concentration, quand pourrais je penser a mon bebe sans que ca nuise a mon travail?

J'ai le besoin comme toi de me dire, j'ai vecu mon deuil, a present je me sens prete a retourner travailler. Je peux repartir sur des bases saines. Mais je sais que c'est utopique!

au bout de combien de temps, vous mamans, avez vous repris le travail, sans avoir l'impression de retourner travailler pour fuir votre desespoir? Jusqu'ou votre medecin a t'il accepte de vous prolonger votre arret maladie? Aviez vous l'impression d'avoir de la pression de votre entourage tel que : 'alors, as tu repris le travail?'

Merci d'avance de vos temoignages

Angeline
Revenir en haut Aller en bas
marie_86

marie_86


Nombre de messages : 484
Age : 36
Localisation : estrie
Je suis : Maman de
Ange(s) : Madyson et 3
poussiere d'ange
Décédé(e) à : 38 sem et 6 jours
8 semaines
13 semaines
Le : 13 nov 2008
7 juin 2009
10 juillet 2013

Date d'inscription : 03/12/2008

La force d'y arriver: retour au travail Empty
MessageSujet: Re: La force d'y arriver: retour au travail   La force d'y arriver: retour au travail Icon_minitimeMer 18 Fév - 1:33

Bon jour Nathalie.
Comme je te comprends! J'ai recommencé a travaillé la semaine dernière et comme toi je me dit souvent que je devrais m'occuper de ma fille chez moi et non aller travaillé!
Moi aussi en retournant travaillé ma fille me manque plus on dirait. Pour moi sa fait comme si en retournant travaillé je tournait la page que je continuais ma vie comme si rien n'était. C'est très dur sur le moral.
Mais moi cest moins pire que toi je crois car je ne travaille pas avec des enfants mais avec des personnes agés et de nuit en plus donc je suis vraiment dans ma bulle ce qui a des avantages et des inconvénients aussi.
par contre pour moi sa ma quand meme fait un peu de bien de retourner travaillé moi sa fait 3 mois que ma fille est un ange et je ne sortais presque plus je ne voyais que mon chum pratiquement alors en travaillant au moins sa me fait sortir.
De plus de mon coté on ne pouvait pas se permettre financièrement que je ne travail pas encore pour un bout on narrivais pas donc de se coté je navais pas vraiment le choix.

pour tes employeurs je crois quil devrait etre compréhensif le deuil dun enfant prend du temps et cest normal qua la pouponniere tu ne te sente pas bien
Et comme tu dit je croit que meme si tu retournerais en congé pour revenir plus tard tu devras quand meme faire face aux enfants quil y a a ton travail.

J'espère que tu vas réussir a passer au travers je tenvoie plein donde positive et un gros calin!
Revenir en haut Aller en bas
mamandejasmin

mamandejasmin


Nombre de messages : 377
Localisation : Bas-St-Laurent
Je suis : Maman de
Ange(s) : Jasmin et des poussières d'étoiles
Décédé(e) à : né le 18 fév. 08 à 38 3/7 semaines, a vécu quelques heures
Le : Jasmin 19-02-2008; fc 24-01-2007, 01-09-2008, 31-12-2008, 06-2009
Date d'inscription : 03/12/2008

La force d'y arriver: retour au travail Empty
MessageSujet: Re: La force d'y arriver: retour au travail   La force d'y arriver: retour au travail Icon_minitimeMer 18 Fév - 1:57

Que je peux te comprendre!
Je suis infirmière en périnatalité, donc les femmes enceintes, les accouchements, les nouveaux-nés, les enfants malades... C'est là-dedans que je travaille.

Je suis revenue au travail après les "généreuses" 18 semaines du RQAP. J'étais contente d'arrêter de me morfondre dans mon salon. J'adore mon travail et l'équipe est vraiment géniale.
Puis après 2 mois, l'insomnie me gagnait. Mes collègues tombait enceinte une après l'autre et ne parlait que de leur petit bonheur (quoi de plus normal...) Une vraie épidémie!
J'ai pété ma coche un beau matin. J'ai été en congé de maladie 2 mois. Ça m'a permis de travailler mon deuil, et ça donné le temps à l'épidémie de collègues enceintes de partir en retrait préventif.

Le 2e retour au travail a été plus difficile, j'appréhendais beaucoup une rechute. C'est dûr sur l'estime de soir après tout!
Toutefois, j'étais mieux outillée, et suivie par une psy spécialisée en retour au travail. Elle a donc conseillé fortement un retour progressif, et divers autres points pour faciliter mon retour.

Pour ce qui est de ta peur que tes collègues se lassent de te faciliter la vie, je te dirais de ne pas t'en faire. Écoute ton coeur, va à ton rythme. Si elles ne sont pas capables de comprendre... Evil or Very Mad Il y en aura toujours, mais ce qui importe, c'est que tu ne pousses pas dans des situations difficiles pour toi si tu n'y es pas prête. J'espère que tu as l'appui de ta supérieure, l'idéal c'est de la tenir au courant d'où tu en es.

Il y aura toujours des situations confrontantes, on travaille dans le milieu des mamans et des enfants... Ce qui compte, c'est d'avoir une oreille pour t'écouter quand ça ne va pas et de prendre ton temps avant de réintégrer les secteurs plus difficiles.

Bon courage petite maman, gros câlin virtuel, xx
Revenir en haut Aller en bas
lamournedisparaîtjamais

lamournedisparaîtjamais


Nombre de messages : 812
Age : 47
Localisation : Bordeaux
Je suis : Maman de
Ange(s) : NINO
Décédé(e) à : 2 mois et 2 jours de vie ...
Le : 28/07/2008
Date d'inscription : 07/12/2008

La force d'y arriver: retour au travail Empty
MessageSujet: Re: La force d'y arriver: retour au travail   La force d'y arriver: retour au travail Icon_minitimeMer 18 Fév - 5:03

En arrêt depuis le 9 septembre 2008, je suis encore prolongée jusqu'au 3 mars pour le moment ...
C'est la psychiatre que je rencontre qui ne me sent pas prête .
Moi, certains jours, je me dis que je pourrai repartir au boulot ( je suis éducatrice spécialisée ) et d'autres matins, où j'ai juste envie d'aller au cimetierre ,de poser des fleurs sur la tombe de mon fils et de pleurer ...
Je vois bien que le gens s'interrogent ...
On me dit souvent, alors, tu reprends quand le boulot au lieu de me demander tout simplement comment je vais ...
J'ai parfois peur d'être jugée mais aprés tout, merde, ils ne savent pas comment on peut se sentir puisqu'ils ne l'ont jamais vécu...
Alors, je m'occupe de mon grand fils de 3 ans et demi,de mon homme et, par la pensée mon NINO ...
Je m'occupe de moi aussi et ça, ça n'a pas de prix ...
Courage à vous toutes et ne brûlez pas les étapes ...
Revenir en haut Aller en bas
madani

madani


Nombre de messages : 306
Age : 50
Localisation : dainville (PAS DE CALAIS)
Je suis : Maman de
Ange(s) : Ismaël
Décédé(e) à : 2 JOURS
Le : 02122008
Date d'inscription : 17/12/2008

La force d'y arriver: retour au travail Empty
MessageSujet: Re: La force d'y arriver: retour au travail   La force d'y arriver: retour au travail Icon_minitimeMer 18 Fév - 5:30

bonjour

En ce moment c'est les m^mes questions que je me pose jedois reprendre mon travail ua mois d'avril ce qui me laisse quand m^me du temps mais je n'arrive pas à me projeter à la reprise du travail j'ai envie de rester auprès de mes proches je n'ai pas envie d'être contrariée d'être stressée par ce rythme du boulot dodo je ne me sens pas prête du tout et il y a des moments où je me dis qu'après tout il faudrait que j'y retourne peut êtrecela m'aiderait enfin je ne sais pas je suis moi aussi pleine de contradictions je n'arrive pas à me projeter dans l'avenir j'essaie dèja de vivre un jour à la fois ce qui n'est pas tjs évident un jour ca l'autre est carrement noir alors supporter les humeurs des uns et des autres je n'ai pas envie d'écouter leur petits maux de la vie quotidienne
JE nesuis pas trop optimiste aujourd'hui c un jour sans
Gros bisous à nos tous petits et à vous petites mamans
Maman d'Ismaël
Rébecca
Revenir en haut Aller en bas
eve148

eve148


Nombre de messages : 60
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Justine
Décédé(e) à : 22 semaines
Le : 2009-01-10
Date d'inscription : 19/01/2009

La force d'y arriver: retour au travail Empty
MessageSujet: Re: La force d'y arriver: retour au travail   La force d'y arriver: retour au travail Icon_minitimeMer 18 Fév - 12:24

Salut ! Je dois retourner au travail en avril. Certain jour, mon travail me manque et à d'autre moment j'ai l'impression que je n'y arriverais jamais avec mes deux filles. Je crois que ça fait partie du deuil d'avoir de bonnes et de mauvaises journées. J'ai donc pris la décision de retourner au travail à temps partiel seulement. Comme ca, j'aurais du temps pour moi et les enfants.

Je te comprends de trouver ça difficile de voir des bébés et c'est normal. Je suis certaine que ta collègue t'a remplacé de bon coeur. Tu pourrais demander à ton employeur de ne plus t'envoyer à la pouponnière ? Je suis également infirmière, mais en gériatrie (j'ai de la chance )! Je n'ai jamais été capable de travailler auprès des enfants et ce bien avant de perdre ma dernière petite puce. On a tous des limites et il ne faut pas se gêner de les exposer aux autres !
Revenir en haut Aller en bas
maya-rose-lil

maya-rose-lil


Nombre de messages : 201
Localisation : Montréal
Je suis : Maman de
Ange(s) : Maya-Rose
Décédé(e) à : pendant l'accouchement
Le : 27/06/2008
Date d'inscription : 04/12/2008

La force d'y arriver: retour au travail Empty
MessageSujet: Re: La force d'y arriver: retour au travail   La force d'y arriver: retour au travail Icon_minitimeMer 18 Fév - 20:04

Je retourne au travail dans 2 jours et je n'ai pas tellement hâte. Comme j'ai déménagé, ce sera avec des gens que je ne connais pas du tout. Je ne sais vraiment pas comment ça va aller, si je suis prête.
Revenir en haut Aller en bas
5foismaman

5foismaman


Nombre de messages : 294
Age : 51
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Marianne et Laurence
Décédé(e) à : 35 semaines de grossesse
Le : 2 juin 1999
Date d'inscription : 07/01/2009

La force d'y arriver: retour au travail Empty
MessageSujet: Re: La force d'y arriver: retour au travail   La force d'y arriver: retour au travail Icon_minitimeMer 18 Fév - 21:09

Bonjour Nathalie,
Moi quand j'ai perdu ma Marianne et ma Laurence, J,ai été arrêté le temps des prestations, soit 20 semaines ( ancien régimes avec le fédéral) et par la suite, mon médecin ne m'a pas autorisé à retourner travailler avant 3 autres mois au moins,. Et j'ai fait un retour progressif. Je suis éducatrice chez les 18 mois et j'ai trouvé cela difficile pendant un certain temps mais par la suite, ça me faisait du bien d'y retourner. À mon CPE, il s'est mis à neiger des couples de jumeaux après avoir perdu les miennes et je dois t'avouer que c'est la première fois après 10 ans, que je craque pour des petites jumelles du groupe des 18 mois. Elles m'attirent et je les trouve adorables. Il y a au fond de moi, une petite voix qui envie ses parents,,,même s'ils ont l'air a en avoir par dessus la tête... Je me sens plus sereine lorsque je rencontre des jumaux, mais il faut dire que j,ai eu trois bébés espoirs depuis... Alors ça aide à penser les plaies... Pour revenir à toi, pourquoi ne te laisses tu pas le temps. Peut-être que tu pourrais y aller des fois passer un petit 5 minutes, juste par petites brides... Question de rétablir le contact petit à petit et en fait, je crois que tu feras toujours référence au groupe d'âge auquel Laurence devrait appartenir... Lorsque je vois des enfants de dix ans, je me dis que c'est l'âge que devraient avoir Marianne et Laurence... Mais non, elles resteront pour la vie mes bébés car elles n'auront jamais dix ans... Elles seront toujours mes petites filles de 5livres 2 et de 4 livres10...

Bonne chance

Caroline
Revenir en haut Aller en bas
Angie

Angie


Nombre de messages : 235
Age : 43
Localisation : Drummondville
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurence
Décédé(e) à : à terme, 1h16 vie/réanimation
Le : 26 Octobre 2008
Date d'inscription : 06/12/2008

La force d'y arriver: retour au travail Empty
MessageSujet: Re: La force d'y arriver: retour au travail   La force d'y arriver: retour au travail Icon_minitimeMer 18 Fév - 22:16

Merci à toutes pour votre soutient. À travers vos histoires, vos inquiétudes, vos conseils, je puise beaucoup de réconfort.

Angéline: Pour toi, c'est encore très très récent, mais jai lu dans un autre post que tu n'a plus droit au prestation du RQAP. Si tu as les moyens de prolonger ton congé, je te le suggère fortement. Perso, après deux mois je ne me serais pas vu recommencer à travailler, quoiqu'il y en a qui l'on fait. C'est sûr chacun son rythme. Reprendre une vie bien organisée est ce que je trouve le plus difficile. Je me disais que je n'avais pas vécu la phase de désorganisation dans mon deuil, et bien là je trouve que je suis pas mal désorganisée. Prends ton temps, prends du temps pour toi, chère maman. Aussi, tu as d'autres enfants à la maison. Aussi, tu dis que tu es une personne perfectionniste,c'est probablement plus dur de respecter nos limites dans ce temps-là. Il y a aussi le fait de "jouer un rôle" c'est pas évident. Dire que ça va bien quand tu as le goût de répondre qu'est-ce que tu en penses...? Mais, maintenant, j'accepte que des fois ça va, des fois ça va moins bien, c'est sûr que je ne le dit pas tout le temps quand ça ne va pas...

Marie: Travailler de nuit ne doit pas être évident non plus. Quand tout le monde dort, toi tu as du temps pour penser. Merci pour tes ondes positives. Je pense à toi aussi.

Julie: Moi aussi je n'ai eu que le 15 semaines, car j'avais pris le congé cours. J'ai terminé ma demande juste avant de partir pour l'hôpital, quand j'ai voulue changer tout ça pour 18 semaines, ils m'ont dit qu'il était trop tard. 18 semaines c'est pas long non plus. Puis je me dis que retourner travailler, fait partie du deuil aussi, un jour faut y aller... y a-t-il vraiment un bon moment pour retourner? Je crois que tu as bien fait de t'écouter c'est précieux ça et peu de gens se le permettent, on est tellement dans une société de productivité, les émotions ont a pas le temps. Je ne sais pas si j'aurai la force que tu as eue. Je me laisse encore un peu de temps, je commence seulement ma deuxième semaine.Je prend bien soin de ton conseil au sujet de garder contact avec ma directrice et de la tenir au courrant de où j'en suis. Merci

Maya-Rose lil: Je t'envoie beaucoup de courage. Ta situation ne doit pas être facile. Personne ne saura ce que tu as vécu. Je crois que ça peut aider que les gens savent ce qu'on a vécu. Puis d'un autre côté, des fois on a pas le goût d'en parler. Ça dépend. Si le coeur t'en dit reviens nous donner de tes nouvelles pour nous dire comment ça se passe pour toi.

Maman de Nino: Moi aussi les gens me parlaient de reprendre une routine. Que d'aller travailler et d'affronter la vie avec tout ce qu'elle comporte de nouveau me ferait peut-être du bien. Je ne suis pas rendue à me dire que ça me fait du bien, je laisse faire le temps... Puis, je me suis dit que ce serait peut-être bien que je retourne travailler avant d'envisager une grossesse espoir, questions de ne pas enfiler deux grossesses trop collé. Sans être retournée au travail j'aurais eu l'impression d'être encore enceinte de Laurence. Puis, c'est vrai que les gens ne peuvent pas se permettent de juger de la durée de notre congé, d'oser penser connaître ce qui nous ferait du bien, à moins de l'avoir vécu eux-même. C'est important de prendre du temps pour toi, et tu as tellement raison ça n'a pas de prix. Il faudrait que je me répète cette phrase plus souvent. Respecter notre rythme, nos nouvelles limites.

Rebecca: Si je peux me permettre un petit conseil... et j'espère que ce que les autres mamanges ont écrit t'aura aidé. Je me dis que le mois d'Avril est encore à un mois et demi. Si tu en est capable, profites du moment présent le plus que tu peux. Je sais c'est plus facile à dire qu'à faire. Ton garçon est devenu un ange, il y a pas si longtemps encore. Il faut se ramener au moment présent. Courage à toi.

Eve: Je crois que quand on peut se le permettre c'est la meilleur chose à faire un retour progressif, ou à temps partiel. Même si je devrais me répéter ce que la maman de Nino a dit... prendre soin de soi ça n'a pas de prix. C'est ce que tu as fait aussi, tu as écouté cette petite voix intérieure.

Caroline: De mon côté, je ne vois plus mon médecin, d'ailleur je l'ai vu qu'un mois après le décès de ma fille et plus jamais après. Par contre ma psychologue m'a parlé du retour progressif. Je crois que lorsque j'aurai eu d'autres enfants cela m'aidera aussi quand je retournerai au travail après ce deuxième congé de maternité.

Je pense très fort à vous toutes chères mamanges et à tous nos petits anges... Nino, Ismael (excuse-moi je n'ai pas l'accent), Jasmin, Maya-Rose, Marianne et Laurence, Justine, Rose et Madyson.

Du fond du coeur merci
Revenir en haut Aller en bas
5foismaman

5foismaman


Nombre de messages : 294
Age : 51
Localisation : Québec
Je suis : Maman de
Ange(s) : Marianne et Laurence
Décédé(e) à : 35 semaines de grossesse
Le : 2 juin 1999
Date d'inscription : 07/01/2009

La force d'y arriver: retour au travail Empty
MessageSujet: Re: La force d'y arriver: retour au travail   La force d'y arriver: retour au travail Icon_minitimeJeu 19 Fév - 9:26

Je dois ajouter que je viens de recommencer à travailler deux jours semaine après la naissance de mon bébé-espoir#3 et je trouve cela très difficile. Et je ne suis plus en deuil... Alors, je comprend tellement comment tu peux te sentir car toi, durant la journée, il n'y a même pas la hâte de retourner voir Laurence... Tandis que moi, j'ai au moins cela qui m'encourage à faire mes journées... Tu ne pouvais pas demander à un médecin de te mettre en arrêt de travail ? Donnes-toi une petite chance et si tu ne sens pas que tu remontes la pente, il sera toujours tant de consulter et de demander un congé. N'oublies pas que tes premières semaines ont été très chargées pour quelqu'un qui recommence à travailler. On perd le rythme du travail quand on est à la maison et en plus, pour toi, il y a tout le côté émotif... Moi, ce qui me motivait, c'était de redevenir enceinte... Je comptais les semaines pour voir si j'aurai droit à un autre congé... Et finalement j'ai été très en mesure d'avoir droit à ce congé...

Aurevoir

Caroline
Revenir en haut Aller en bas
Angie

Angie


Nombre de messages : 235
Age : 43
Localisation : Drummondville
Je suis : Maman de
Ange(s) : Laurence
Décédé(e) à : à terme, 1h16 vie/réanimation
Le : 26 Octobre 2008
Date d'inscription : 06/12/2008

La force d'y arriver: retour au travail Empty
MessageSujet: Re: La force d'y arriver: retour au travail   La force d'y arriver: retour au travail Icon_minitimeJeu 19 Fév - 21:47

Salut Caroline,

Je ne sais pas comment on se sent après avoir eu des bébés espoirs, mais ce que je pense pour le moment c'est que Marianne et Laurence te manqueront toujours. Quand tu dis que tu n'es plus en deuil... je ne sais pas. Je ne suis pas rendue là, mais ce que je veux dire c'est que même si j'aurai d'autres enfants, j'ai l'impression qu'il me manquera toujours ma Laurence (sa présence physique) pour combler mon bonheur. Je ne sais pas si tu comprends ce que j'essaye d'exprimer. La boucle ne se boucle jamais complètement selon moi, et c'est probablement ce qui fait que tu trouves cela difficile encore aujourd'hui même si tu as deux autres beaux enfants que tu aimes. Je pense à toi et t'envoie de douces pensées.

Pour ce qui est de mon médecin, je l'ai vu qu'une seule fois après l'accouchement. Elle n'a pas cédulé d'autres r.v. elle m'a dit que si j'avais besoin, que j'avais juste à téléphoner. Depuis, je vois la psychologue et justement aujourd'hui elle m'a sugérée de prendre r.v avec mon médecin. Mais moi j'ai encore le goût de me laisser du temps... pour apprivoiser le retour. Puis, tout comme toi, j'aimerais être enceinte de nouveau éventuellement c'est ce qui me retiens au travail dans un sens.

Quand tu dis que tu comptais les semaines pour voir si tu aurais droit à un autre congé, qu'est-ce que tu veux dire exactement? J'ai téléphoné au RQAP et à la CSST et ils m'ont dit que je pouvais être enceinte dès que je serai prête. Je sais que les prestations ne seront pas les mêmes, mais comment faire le calcul? Si tu pouvais m'éclairer dans ce sens ça m'aiderait. Ils m'ont dit qu'ils vont chercher les heures travaillées assez loin dans le temps si cela est nécéssaire. Puis, mon salaire a augmenté à mon retour, je crois qu'ils le prennent en considération ça aussi. En tout cas je suis un peu mélangé... si tu préfères m'envoyer un mp, c'est ok.

Merci encore et à bientôt
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





La force d'y arriver: retour au travail Empty
MessageSujet: Re: La force d'y arriver: retour au travail   La force d'y arriver: retour au travail Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La force d'y arriver: retour au travail
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» retour au travail
» Retour au travail..
» Retour au travail
» Retour au travail
» retour au travail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nos Petits Anges au Paradis :: DEUIL PÉRINATAL :: GÉNÉRAL-
Sauter vers: